Retour aux thèmes

SECURITE

L'insécurité se développe à Chalons. Que pouvez-vous faire ?

La sécurité est avant tout une compétence du Gouvernement. Il n'en demeure pas moins que la Ville a un rôle à jouer. Les chiffres de la délinquance n'augmentent pas à Châlons mais des rixes comme celle de la rue la de la Marne font naitre un sentiment d'insécurité qu'il faut combattre. Nous proposons donc de multiplier par deux la vidéo protection dans les quartiers comme en centre-ville. Aujourd'hui il y a 38 caméras installées, bientôt 43. Nous voulons lancer une programmation sur 3 ans pour arriver à 85 caméras.

Nous voulons par ailleurs élargir les plages horaires de travail des policiers municipaux. Aujourd'hui ils sont 13 et travaillent en deux brigades de 6 sur des plages horaires en journée. Je veux passer à 3 brigades de 5 soit 3 recrutement pour couvrir les soirées. C'est en effet le soir qu'il faut affirmer une présence plus grande notamment pour les commerces de proximité.

3 agents de plus alors que vous dites vouloir faire des économies ?

Nous pouvons redéployer des effectifs des ASVP vers la police municipale. Nous avons en effet un taux élevé de contractuelles par rapport à notre nombre de place de parking. Nous pouvons faire des économies d'un côté et redéployer de l'autre. J'en profite pour dire qu'un policier municipal de plus c'est un coût annuel de 30 000 euros et non de 15 000 comme l'affirme le FN. Le FN devrait faire un stage en entreprise pour comprendre qu'en plus du salaire net il y a des charges salariales et patronales.

Armer la police municipale, n'est-ce pas dangereux ?

Non, les policiers municipaux peuvent être formés pour cela. Une arme n'a pas vocation à être utilisée. Elle a une vocation défensive. En moyenne un policier de la police nationale sort son arme une fois dans sa carrière. Nous sommes loin des films ou l'on voit les policiers utiliser leurs armes tous les jours. A partir du moment où nous voulons que la police municipale travaille également le soir il faut lui donner les moyens de se protéger en armant cette police municipale. Enfin les armes ne sont pas nécessairement des armes à feu. Nous pouvons dans un premier temps doter notre police d'armes non létales comme les taser ou les flashball.

Benoist Apparu - candidats aux elections municipales de chalons