Retour aux thèmes

DIVERS

Les rues et les trottoirs de Châlons sont dans un triste état. Que faire ?

Nous investissons 1 million d'euros par an sur les voiries communales. Il faudrait en faire un peu plus. De plus depuis 4 ou 5 ans nous avons concentré nos efforts sur la rive gauche pour accompagner le projet de rénovation urbaine des quartiers de la Bidée et d'Orléans. Ces travaux vont bientôt se terminer et nous allons pouvoir travailler sur le reste de la ville. Mais les travaux de voirie coutent très cher. Nous ne pourrons pas tout faire.

Nos enfants ne peuvent pas se promener et s'amuser dans les parcs sans rencontrer des crottes de chiens. Que peut faire la Ville ?

C'est un vrai problème de vie quotidienne et surtout de civisme ! Chacun a bien évidemment le droit d'avoir et de promener son chien. Mais chacun a le devoir de respecter les autres, de respecter la propreté de la ville. Avoir un chien est une joie mais c'est aussi quelques contraintes et notamment le devoir de ramasser les crottes. Nous pensons installer des panneaux dans les parcs pour rappeler à l'ordre ceux qui ne respectent pas les autres mais aussi mieux faire appliquer les amendes pour ceux qui dérogent à ces règles du bien vivre ensemble.

Bruno Bourg-Broc est un bon maire. Pourquoi arrête-t-il ?

Bruno Bourg-Broc est maire de Châlons depuis 1995. Il a été réélu en 2001 et 2008 soit 19 années à la tête de Châlons. Il considère qu'il faut savoir passer la main, préparer sa succession et éviter de faire le mandat de trop, qu'il faut savoir renouveler les idées en renouvelant les hommes. C'est la raison pour laquelle il a décidé de ne pas se représenter comme maire. Cependant, il est numéro 3 sur la liste pour accompagner la nouvelle équipe et lui faire bénéficier de son expérience. De plus il sera le candidat de Châlons pour la présidence de la nouvelle communauté d'agglomération qui vient de voir le jour depuis le 1er janvier dernier et qui compte maintenant 38 communes. En quelque sorte c'est un homme d'expérience pour mener une nouvelle structure et un homme nouveau pour la mairie.

Et c'est quoi la différence entre la ville et la communauté d'agglomération ?

Ces deux collectivités ont des compétences différentes mais sont complémentaires. La ville exerce la compétence principale mais a délégué à la communauté d'agglomération des compétences spécifiques importantes : développement économique, transport, enseignement supérieur, tourisme, ordures ménagères, station d'épuration mais aussi le sport professionnel (CCRB) et quelques équipements sportifs comme la patinoire et la piscine.

Lors des élections municipales précédentes les électeurs votaient pour une liste de conseillers municipaux et dans un second temps le conseil municipal se réunissait pour désigner en son sein les conseillers municipaux qui siégeraient aussi au conseil communautaire. Devant les responsabilités de plus en plus importantes du Conseil Communautaire, la loi a décidé que les électeurs devaient désormais directement se prononcer pour désigner les conseillers communautaires. C'est la raison pour laquelle les électeurs trouveront deux listes sur le bulletin de vote. Une liste de 43 noms pour le conseil municipal et une liste de 31 noms (les 31 premiers de la liste pour le conseil municipal) pour le conseil communautaire. Les électeurs ne devront évidemment pas rayer un nom, ou en ajouter un ou changer de position, sur l'une ou l'autre des listes sous peine de nullité du vote.

Benoist Apparu passe son temps à Paris et sur les plateaux de télé ? S'intéresse-t-il vraiment à Châlons ? 

Benoist Apparu est à Châlons depuis près de 20 ans. Il est adjoint au maire depuis 2001. Il ne vient pas de débarquer depuis 3 semaines.

Benoist Apparu est aussi un homme politique national. Est-ce un mal ? Non c'est plutôt un atout. S’il est invité sur les plateaux de télé c'est parce qu'il a une influence nationale et c'est une chance pour Châlons. Où se décide l'avenir de la présence militaire ? A Paris ou à Châlons ? Où se négocie le développement de la foire de Châlons ? A Châlons ou au siège national de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) ? Où se négocient les loyers du GHV ? Au siège parisien d'altaréa cogédim ou à Châlons ? Il est indispensable pour Châlons d'avoir un maire influent sur le plan national.

Le candidat socialiste s'insurge contre l'utilisation de la réserve parlementaire qui ne profite pas à Châlons. Qu’avez-vous à dire ?

Ne tombons pas dans ces basses attaques. Elles sont stériles pour ne pas dire plus. La réserve parlementaire n'est pas une cagnotte à disposition du député. C'est un droit de tirage sur des subventions attribuées par les ministères. Pour la 4ème circonscription de la Marne la réserve parlementaire c'est 130 000 euros par an pour une circonscription qui compte 130 communes, c'est à dire 1000 euros par commune ! Rudy Namur accuse Benoist Apparu de tout donner à l'Argonne pour assurer son élection. C'est un propos ridicule et diffamatoire pour les populations et les maires des communes concernées. Car cela sous-entend que l'on peut acheter des élections et des électeurs. Est-ce à dire que si Rudy Namur était devenu député (il était candidat) il utiliserait la réserve pour acheter des électeurs à Châlons ? Benoist Apparu a décidé d'utiliser la réserve parlementaire en milieu rural car des subventions de 2000 ou 3000 euros peuvent changer l'équilibre du financement d'un projet porté par une petite commune en milieu rural alors qu'à Châlons cela ne représente pas grand chose.

Enfin Benoist Apparu n'a pas attendu Rudy Namur pour aider Châlons notamment quand il était ministre. Il a fait financer la reconstruction du Foyer du Jeune Travailleur, il a obtenu des financements ANRU, il a pu faire maintenir la prison de Châlons c'est à dire plus de 100 emplois sans oublier l'implantation de l'Unité pour Malades Difficiles avec la création de plus de 100 emplois. Enfin il a obtenu le financement de 40 millions d'euros pour le contournement de Chepy (RN44) qui est très utile pour la CAC !

Et le cumul des mandats ?

Benoist Apparu a déjà annoncé qu'en 2017 il choisirait Châlons. Mais décidément cette loi est pour le moins curieuse : elle interdit le cumul député / Maire mais elle permet le cumul Maire / Président de la communauté d'agglomération / conseiller général. Il serait bon que le candidat PS, qui a déjà annoncé qu'il conserverait toutes ses fonctions, arrête de donner des leçons de morale aux autres sans se les appliquer à lui même.

Benoist Apparu - candidats aux elections municipales de chalons